Les réseaux sociaux nous font développer de mauvaises habitudes et ont parfois de mauvaises conséquences sur nous. Mais reconnaissons- le, les réseaux sociaux et Internet en général ont énormément à nous offrir. Il suffit juste de bien savoir en faire usage. Voici donc quelques astuces pour vous permettre de profiter des bons côtés des réseaux sociaux, tout en limitant les mauvais.

1. Utilisez les fonctionnalités de gestion d’activité de votre téléphone

Pour gérer sa consommation digitale, il est bien-entendu nécessaire de la connaître. Faire le point avec soi-même pour savoir ce que les réseaux sociaux nous apportent de bon et de mauvais au quotidien. Et s’il nous est possible de nous voiler un peu la face, les chiffres eux, ne mentent jamais. Allez donc jeter un coup d’œil dans vos réglages et consultez les rubriques « temps d’écran » ou « bien- être numérique ». Vous pourrez alors voir le temps que vous passez sur chaque application, et même instaurer des limites de temps et des rappels.

Votre téléphone ne propose pas ces fonctionnalités ? Rendez-vous directement dans les paramètres des applications : l’onglet « votre activité » sur Instagram vous permet de définir un rappel quotidien, YouTube vous propose même de vous rappeler d’aller vous coucher. Et le must du must, l’application Forest : elle vous permet de rester concentré et de résister à la tentation de cliquer sur vos applications préférés.

C’est tout simple : vous plantez une graine et les arbres représentent votre concentration. Si vous allez sur une application, vos arbres dépérissent. Si vous arrivez à décrocher de votre smartphone pendant le temps que vous vous êtes fixés, alors vous aurez une forêt dense et un sentiment d’accomplissement.

Il y a aussi l’application FLIPD ! Son but ? Controler l’utilisation excessive de nos smartphones et réduire nos distractions. Si vous vous sentez distrait et avez besoin de vous concentrer, vous pouvez lancer simplement l’application qui va verrouiller votre téléphone pendant un temps imparti. Vous recevez tout de même les textos et les appels et pouvez joindre les numéros d’urgence.

2. Faites le tri dans vos abonnements et fixez-vous un nombre à ne pas dépasser

Je suis actuellement abonnée à 467 comptes sur Instagram. Il m’arrive très souvent de voir le même post plusieurs fois dans la journée ; si ce n’est pas le même post, c’est la même paire de chaussure, la même pause, les mêmes restaurants et honnêtement, c’est chiant. Je n’ai personnellement pas envie de donner de mon temps à 467 personnes et marques.
Faire le tri et vous limiter vous permettra (contrairement à moi) de choisir, en pleine conscience, à qui vous avez envie de donner de la force. Car oui, aujourd’hui, s’abonner, c’est donner de la visibilité et même un certain pouvoir à une marque ou un créateur. Soyez donc très sélectifs, et choisissez les comptes qui vous apportent réellement quelque chose.

De plus, si vous souhaitez soutenir des comptes sans pour autant polluer votre feed avec un contenu qui ne vous correspond pas entièrement, les likes, les commentaires et les enregistrements peuvent être un bon moyen de favoriser l’engagement ; ce n’est pas forcément nécessaire de s’abonner à un compte déco ou mode uniquement parce qu’il y a quelques photos qui vous plaisent, enregistrez les et organisez vos collections en fonction de cela.
Autre astuce : si vous devez vous soumettre aux conventions sociales et suivre un collège que vous n’appréciez pas, mettez sa story et ses publications en sourdine. Pensez aussi à personnaliser vos préférences stories.

3. Bannissez le scroll de votre vie, et utilisez directement la barre de recherche

On suit tous certains comptent plus assidument que d’autres. Pourquoi attendre de tomber par hasard sur leur contenu alors qu’on peut directement aller à la source, sans parasiter notre esprit avec des posts et des publicités qu’on n’a même pas réellement envie de voir ? Evitez au maximum de vous baladez dans les suggestions et ne laissez pas les publications, ou vidéos défiler automatiquement.

4. Créez des plages horaires pour consulter vos réseaux sociaux, et interdisez-vous d’y jeter un œil à d’autres moments

Se fixer des règles, vous autorisant ou vous interdisant d’utiliser les réseaux sociaux à des moments donnés, peut être utile. Cela permet de reprendre le contrôle sur vos habitudes, et d’agir en toute conscience. S’interdire de consulter Instagram ou Twitter au réveil et avant d’aller vous coucher, s’empêcher de prendre son téléphone avec soi à la pause de midi (même si vous êtes gênés de vous retrouver en tête à tête avec vos collègues ou camarades), c’est aussi mieux encadrer son sommeil, améliorer son rapport avec la nourriture, ou encore apprendre à sociabiliser malgré votre timidité. Tentons d’arrêter de nous réfugier derrière nos écrans et d’utiliser nos réseaux sociaux pour fuir notre ennui.

 

5. Consommez du contenu de qualité

En parlant de combler son ennui, le fait de rechercher du contenu de qualité ailleurs que sur les réseaux sociaux peut vous aider à vous en éloigner : lire, ou encore écouter des podcasts ou regarder des documentaires sur des sujets qui éveillent votre curiosité ou qui vous passionnent, est bien souvent plus intéressant que d’aller regarder une vidéo YouTube sur le sujet. Je pense notamment au podcast de France Culture, mais surtout à l’application ARTE qui propose une infinité de documentaire, de film, d’émission sur des thèmes divers et variés ; le tout gratuitement et sans aucune publicité. Je vous recommande particulièrement l’émission Streetphilosophy pour ceux qui ne savent pas forcément par quoi commencer.

6. Sélectionnez les médias qui vous permettent de vous informer

Par pitié bannissez les chaines d’information en continue de votre vie et leurs informations bidons qui n’ont pour but que de combler des vides. Je ne parlerais même pas des débats qui n’en sont pas. Les problématique sont futiles, inutiles et peu profondes ; les intervenants sont souvent des figures polémiques, le but étant de générer le plus d’audimat possible. Ne transformer pas non plus vos réseaux sociaux en vous abonnant à des dizaines de comptes d’actualité. Quelques-suffisent. Je pense notamment au compte de HugoDécrypte sur Instagram qui vous fait, tous les jours, une rapide synthèse de l’actualité. Libre à vous d’approfondir les sujets ensuite.

Les journaux papiers hebdomadaires sont aussi un bon moyen de s’informer sans user sa santé mentale. Le site Ruedesetudiants.com propose par exemple des abonnements hebdomadaires, au Monde, au Monde Diplomatique ou encore au TIME à 39 euros par an seulement.

Si vous souhaitez des alternatives gratuites, ARTE propose gratuitement sur sa plateforme et à la télévision son Journal quotidien (à 19h45), ainsi que l’émission de décryptage de l’actualité 28 minutes. Il est aussi possible de s’abonner à quelques newsletters de qualité comme celle du TIME. N’hésitez pas à croiser les sources, mais des sources de premiers choix et faites toujours, bien entendu, usage de votre esprit critique.

7. Evitez les publicités au maximum

Si une application vous plaît réellement, ou vous est vraiment utile ; passez à la version sans publicité ou cherchez une alternative gratuite. Si nous avez la possibilité de payer mais que vous ne souhaitez pas le faire, remettez en cause l’utilité de cette application dans votre vie, pesez les pour et les contre et faites ensuite le choix de soit, limiter votre utilisation ou de simplement la supprimer. Les pubs encombrent notre esprit et aucune application, à mon sens, n’est plus importante que votre santé mentale.

8. Faites des digital detox le plus souvent possible

Le moyen le plus efficace de contrôler votre consommation digitale, de l’analyser, de comprendre ce qu’elle vous apporte de positif comme de négatif est de tout simplement prendre de la distance de temps en temps. On vous en parle déjà dans le numéro Conscience.

9. Ne soyez pas trop dur avec vous-même

Tout est question d’équilibre, de connaissance de soi et de ses besoins. Il ne s’agit pas de culpabiliser après avoir regardé une saison entière de Gossip Girl un soir mais plutôt de savoir pourquoi on l’a fait et ce que cela nous a apporté ; posez-vous la question « ai-je fuis une tâche stressante, une responsabilité ou un sentiment en occupant mon temps à regarder cette série ou avais-je simplement besoin de me détendre et de mettre un peu mon cerveau sur pause ? ». Dans le premier cas, revoyez votre organisation, votre mode de vie et tentez de mettre en place une ou deux habitudes pour éviter que cela ne se reproduise ; dans le second cas, tant-mieux si vous êtes détendus, vous appréhenderez mieux les tâches à venir. Soyez toujours bienveillant et à l’écoute de vous-même.

Lire aussi : Arrêter de râler, la clé de la réussite ? 

 

Mariam

Actuellement étudiante, Mariam aime écrire. Curieuse, c’est le moyen qu’elle a trouvé pour explorer le monde qui l’entoure et partager ses réflexions, ses pensées. Soucieuse d’avoir un impact positif, c’est à travers ses articles qu’elle tente d’aider les autres et de les inspirer.

Pas encore de commentaires

Laisse un com!

Ton adresse email ne sera pas publiée.