Dans le numéro 3 : amour de soi, on aborde différentes manière de s’aimer, s’accepter et accepter les autres. On se concentre sur la confiance et l’amour qu’on doit se porter, pour pouvoir en donner aux autres. Cet article fait partie de cette édition, et aujourd’hui, on vous le dévoile exclusivement. Vous pouvez retrouver l’ensemble des articles de ce numéro dans la version numérique du magazine ici

 

Il y a une citation qui dit « Exige beaucoup de toi-même et attend peu des autres, ainsi beaucoup d’ennuis te seront épargnés ». Il est vrai que notre nature humaine nous pousse à attendre beaucoup de ceux qui nous entourent. On a certaines attentes envers les autres qui dépendent de nos propres besoins et si on ne reçoit pas ce qu’on attend, on ressent comme une forme de trahison. Seulement pourquoi nourrissons-nous tant d’attentes envers les autres ?

Lorsqu’on attribue un rôle à quelqu’un dans notre vie, on colle des attentes derrière ce rôle. Par exemple, on peut attendre d’une amie qu’elle soit fidèle ou qu’elle nous fasse rire quand on est triste. Hors, ces attentes ne sont pas universelles. Tout le monde a des attentes différentes en fonction de son propre vécu, de sa propre manière d’appréhender les choses. Ce que vous attendez d’une mère, ne sera jamais pareil que ce que votre voisine attend d’une mère, etc. De plus, coller des attentes à quelqu’un c’est oublier que cette personnes avant d’être une mère, une meilleure amie, un frère, un conjoint, est une personne à part entière et qu’en plus du rôle qu’on lui attribue dans notre vie, elle a aussi d’autres rôles à jouer ailleurs et surtout elle a le rôle d’être elle-même. Est-ce vraiment sain d’attendre autant des autres, tout en sachant qu’ils doivent répondre à leurs propres attentes ? Et si nous nous concentrions sur ce que nous pouvons nous apporter ?

Arrêtons d’attendre de notre entourage qu’ils changent ce qu’il y a en nous. Acceptons les personnes telles qu’elles sont ou continuons notre chemin mais arrêtons d’attendre de ces personnes qu’elles deviennent ce qui nous aidera nous dans notre vie. Avant d’être acteurs dans nos vies, les gens sont d’abord scénariste de la leur.

Il nous arrive de nourrir une rancœur contre une personne au vu d’une action qui nous a blessé, nous a heurté. Une action, une parole ou du moins ce qu’on perçoit de l’action, la manière dont on connote les paroles. La personne a touché un point sensible. Mais sait-on vraiment ce qu’il y a derrière cette action ? Quelles sont les intentions de cette personne ? Que voulait-elle faire ? Cette personne a une vie, des sentiments, des réflexions, peut-être que ce qui nous a blessé, était en fait une conséquence de quelque chose qui ne va pas dans sa vie. De notre place, on a l’impression que la seule personne qui ressent, c’est nous, mais ce n’est pas le cas. Le conflit naît souvent du fait qu’on en veut à une personne pour quelque chose sans réellement savoir ce qu’il y a derrière. Il n’est pas question d’excuser la douleur ou la rancœur que nous ressentons, mais de prendre un nouveau point de vue, celui de l’autre personne. Communiquer. Comprendre de quoi découle une action. Parfois, derrière une violence il y a un appel à l’aide, parfois derrière un départ, il y a un besoin de retour à zéro. Parfois même derrière quelque chose qui nous a blessé il y a une intention pure, mais caché par une maladresse. Les gens ne sont pas dans nos têtes. Et nous ne sommes pas dans la leur. Avant d’en vouloir à quelqu’un, prenez le temps de demander « Pourquoi ? »

Ce qui compte ce sont les intentions (et le respect évidemment, sans respect, il n’y a pas de relation) une personne peut agir d’une manière qui n’a rien avoir avec ce que vous attendez d’elle, parce que derrière il y a ses propres émotions, sa propre vision des choses. C’est à vous de répondre à vos attentes. Pour ce qui est des autres, aimez les sans conditions aucunes, sans penser à ce qu’ils peuvent être pour vous, mais juste à ce qu’ils peuvent être, tout court.

Lire aussi : Comment tirer profit de ses échecs ?

Acheter le numéro 3 – L’amour de soi 

 

Imani Mlanao

Après avoir étudié et travaillé dans le domaine de la communication, Imani décide de transformer son rêve de petite fille en vision : Créer un magazine papier et digital qui deviendrait l'accessoire indispensable des femmes qui veulent conquérir le monde. Le but ? Inspirer et accompagner les femmes dans la réalisation de leurs rêves, et dans leur propre cheminement personnel.

Pas encore de commentaires

Laisse un com!

Ton adresse email ne sera pas publiée.