Quand on se lance dans l’entrepreneuriat, on est plein d’enthousiasme et de motivation à l’idée de commencer tous nos nouveaux projets.  

Les journées s’enchaînent, les to-do list interminables sont achevées sans problèmes et les idées fusent à la minute.  

Malheureusement, au premier échec ou obstacle, on peut vite se sentir découragé et la motivation n’est alors plus suffisante pour nous permettre d’avancer.

Combien de fois vous êtes-vous lancés dans un projet puis quelques semaines ou mois plus tard, vous finissez par abandonner par manque de motivation ou faute de ne pas avoir de résultats immédiats ?

C’est toujours la même chose. Vous vous promettez d’oser enfin lancer ce blog, de commencer à prospecter vos premiers clients, ou encore d’écrire ce livre qui vous fait tant rêver.

Vous mettez un plan d’action en place, et cette fois ça y est, vous êtes sûrs de vous : ça va marcher et vous allez vous y tenir. 

Mais voilà, quelques semaines plus tard, vous vous sentez totalement découragé. La motivation qui vous permettait jusqu’ici de tenir votre to-do list quotidienne est complètement absente. Aucune des habitudes que vous avez essayées de mettre en place a tenu. Vous êtes de retour au même point de départ.

Et si je vous disais que cela était possible de sortir de ce type de fonctionnement? D’apprendre à devenir discipliné et rigoureux pour enfin réussir à mener vos projets jusqu’à terme ?

L’autodiscipline est une qualité indispensable pour les entrepreneurs. Et bonne nouvelle, cela s’apprend.

Mais concrètement, qu’est-ce que c’est ? L’autodiscipline est la capacité à faire les choses sans être le pantin de sa motivation et de ses émotions du moment. C’est un état d’esprit durable et stable comparé à la motivation qui elle varie dans le temps. Elle vous permet de faire les choses même quand vous êtes découragé ou que l’envie n’est pas au rendez-vous ; vos actions deviennent complètement déconnectées de vos émotions.

L’autodiscipline est la clé pour des résultats sur le long-terme. En apprenant à être discipliné, on est libéré face aux facteurs extérieurs. On devient enfin capable de réussir tous les objectifs que l’on se fixe.

Voici donc quelques conseils pour vous aider à devenir autodiscipliné et réussir enfin à atteindre vos buts.

Connaître ses faiblesses pour mieux les combattre

« Quels sont tous les cas qui feraient que j’échoue ? ». Voici la première question à laquelle vous devez répondre afin de mieux cerner vos points faibles et d’éviter les excuses qui vous empêcheront de vous mettre au travail.

Pour vous donner quelques exemples :

        « Je suis facilement distrait par mon téléphone et les réseaux sociaux. » ;

        « J’aime obtenir des résultats rapides, et j’ai dû mal à continuer mes efforts quand ce n’est pas le cas. » ;

          « J’ai dû mal à me concentrer et à me focaliser sur une seule tâche à la fois. » ;

          « J’ai des difficultés pour m’organiser. ».

En faisant cette liste avec honnêteté et objectivité, vous arriverez à mieux cerner vos difficultés. Vous pourrez ainsi mettre en place une liste d’actions précises en tenant compte de ces faiblesses.

Par exemple, si vous souhaitez lancer votre blog et vous savez déjà que vous avez des difficultés de concentration, vous pouvez vous créer une routine d’écriture en vous isolant dans une pièce sans téléphone et en appliquant la méthode Pomodoro pour augmenter votre productivité.

C’est un exercice qui peut être difficile pour certains d’entre vous, mais pourtant essentiel pour éviter certains obstacles qui pourraient vous faire échouer dans votre quête de l’autodiscipline.

Lire aussi: Le secret pour être plus productive!

Être extrêmement clair sur ses objectifs

Qu’est-ce qui est vraiment important pour vous ?

Qu’est-ce que vous voulez accomplir ce mois-ci, l’année suivante et dans 5 ans ?

Soyez clair sur vos véritables objectifs. Encore une fois, soyez honnête avec vous-même. Quels sont les objectifs qui vous tiennent vraiment à cœur ? Ne vous préoccupez pas de ce qu’accomplissent les gens que vous suivez sur Instagram ou de ce que vos parents aimeraient vous voir faire. Concentrez-vous sur vous-même et vos propres aspirations.

En étant clair sur ce que vous souhaitez accomplir, cela vous permettra d’avoir une ligne de route et de savoir exactement vers où vous souhaitez aller. Faites une liste claire et précise de vos objectifs sur le court, moyen et long-terme (faites-le maintenant, ne repoussez pas ce moment à plus tard !).

Lorsque vous vous demanderez pourquoi continuer et que l’envie d’abandonner sera présente, relisez cette liste et rappelez-vous pourquoi vous vous êtes lancés là-dedans.

Établir un plan d’action précis

Une fois que vous avez défini vos objectifs, il faut maintenant établir une liste d’actions concrètes à mettre en place. C’est bien joli de faire des listes. Mais si vous ne savez pas où vous allez exactement, il sera difficile de faire le premier pas et d’avancer sur le long-terme.

Pour établir votre plan d’action, il y a plusieurs questions à se poser :

          Combien de temps ai-je besoin pour réussir ? (Soyez réaliste) ;

          Par où dois-je commencer ? ;

          Quelles sont les actions concrètes que je dois faire pour atteindre cet objectif ? ;

          Qu’est-ce que je peux faire tous les jours pour y parvenir ? ;

          Quels sont les obstacles et comment vais-je y faire face ?

Pour avoir un bon plan d’action, il faut être extrêmement précis. Une bonne liste d’actions concrètes à mettre en place vous permettra d’avancer sereinement dans votre autodiscipline.

Avancer petit à petit pour se créer de véritables habitudes

Nous avons souvent tendance à vouloir en faire trop tout de suite.

On lance son blog, et on veut publier 3 articles par semaine.

On lance son activité de freelance et on prospecte 5 heures par jour jusqu’à s’en dégouter, en envoyant 100 mails par jour pour n’obtenir aucune réponse.

Personnellement, je plaide coupable pour cette façon de fonctionner. Lorsque je me lance dans un projet, je m’y mets à fond avec toute mon énergie. Puis je finis épuisée quelques semaines plus tard en étant complètement démotivée et lessivée.

En fonctionnant comme ça, on avance avec la motivation. Mais lorsqu’on n’obtient aucun résultat de ses actions pendant plusieurs semaines, il est difficile de continuer et de persévérer avec ce style de fonctionnement.

Ainsi pour tenir sur la durée, il faut avancer petit à petit en mettant des actions quotidiennes à mettre en place. Il vaut mieux en faire un peu tous les jours que rien pendant 2 semaines.

Si vous souhaitez écrire un livre alors écrivez tous les jours même si ce n’est que 300 mots. La stratégie ici est de réussir à construire une habitude. Une fois l’habitude acquise, vous effectuerez ces tâches avec automatisme sans vous poser de questions. Comme le fait de se brosser les dents tous les jours.

Ne pas se mentir à soi-même

Même en ayant la meilleure autodiscipline du monde et des habitudes devenues bien ancrées, il peut arriver que certain jour, on n’a juste pas envie de faire les choses.  On préférera passer la journée sur Netflix au lieu de bosser sur notre article ou la prochaine formation que l’on souhaite sortir.

Après tout, nous ne sommes pas des robots. C’est normal d’avoir des jours où il est plus difficile de suivre son plan d’action à la lettre. Comme parfois, on n’a pas envie de se démaquiller quand on sort de soirée alors que c’est pourtant une habitude acquise au quotidien.

Quand cela vous arrive, il est surtout important d’être honnête avec vous-même. Il vous faut comprendre pourquoi aujourd’hui vous avez eu des difficultés. Par exemple, ne dites pas que vous avez eu une journée productive, alors que vous n’avez fait que scroller sur Instagram et Facebook.

Ce n’est pas forcément évident d’être honnête avec soi-même et de se confronter à ses propres erreurs. Mais c’est pourtant ce qui vous permettra de mieux comprendre ce qui s’est passé, et de pouvoir ajuster, si cela est nécessaire, votre façon de faire les choses.

Ne soyez pas trop exigeant envers vous-même

L’autodiscipline se travaille et s’acquiert au fil du temps. C’est comme un muscle qui a besoin d’être entraîné chaque jour pour grandir et devenir plus fort.

Soyez patient, et n’attendez pas que tout soit parfait de suite. En plaçant la barre trop haute, vous prenez le risque de ne jamais y arriver et de vous décourager avant même d’avoir fait la moitié du chemin.

Ainsi, en apprenant à être discipliné, vous deviendrez libre des conditions extérieures pour accomplir vos objectifs. Vous ferez les choses même si vous n’avez pas envie de les faire. C’est une des choses qui fera la différence entre un entrepreneur qui obtiendra des résultats sur le long terme, et ceux qui finiront par abandonner faute de motivation.

Lire aussi: Quelles sont les étapes à suivre pour créer son entreprise?

Florine Legros

Autodidacte et pleine d’ambition, Florine a pris la décision de tout quitter pour se lancer à son compte dans la rédaction web. Malgré la peur et le syndrome de l’imposteur, elle a décidé de suivre ses rêves d’indépendance en faisant confiance à sa plume. Son mantra préféré ? « Tout est possible à celui qui s’en donner les moyens ».

2 Commentaires

Laisse un com!

Ton adresse email ne sera pas publiée.