Qui n’a jamais eu peur de parler devant un public ou de passer un oral /entretien ? Il y a même un nom pour ça, la peur de parler en public se nomme la glossophobie. Aujourd’hui on vous livre quelques conseils pour bien préparer votre oral et être le plus serein possible le jour J!

Prenez connaissance du contexte

Pour qui je m’exprime ?

Avant toute chose, renseignez-vous pour savoir pour qui/devant qui vous allez parler. Comme cette question est large, vous pouvez la subdiviser en plusieurs questions : Combien de personnes vont entendre ce que j’ai à dire ? Un public peut varier sur beaucoup d’aspects et notamment sur le nombre. Vous pouvez par exemple devoir prendre la parole pour 1 recruteur en entretien d’embauche, 5 collègues en entreprise, 200 personnes dans une salle de conférence ou 30 élèves de votre classe etc. Posez-vous la question « Qui sont ces gens qui assistent à mon intervention ? ». Si possible, essayez d’avoir des informations sur les personnes qui vous vous écouter comme l’âge ou la catégorie socio-économique, le métier etc. Essayez d’en connaitre le plus possible, afin de savoir comment vous exprimer devant ces personnes. Posez-vous aussi la question sur ce que votre intervention est sensé leurs apporter, devez-vous les divertir, leur apprendre quelque chose de nouveau, leur vendre quelque chose, leur donner des informations complémentaires, ou montrer vos compétences sur un sujet donné ? Ce point est très important  ne serait-ce que pour adapter votre langage à votre public.

Quels moyens sont à ma disposition ?

Allez-vous avoir un micro ? Pouvez-vous diffuser un support de présentation de type PowerPoint ? Si oui, la salle est-elle équipée d’un vidéo-projecteur ? La réponse à ces questions est essentielle car elle va déterminer si vous allez avoir les mains libres ou non ; et en fonction de cela, votre gestuelle, votre liberté de mouvement, votre langage corporel seront différents.

Quand ?

Assurez-vous de connaître la date de votre intervention, combien de temps avez-vous pour vous préparer ? Mais aussi la durée de votre oral ou entretien et sa récurrence. Avoir ces informations va vous permettre de déterminer la teneur de ce que vous avez à préparer en fonction de la durée de votre intervention.

Lire aussi : Comment assurer à son nouveau job ?

Préparez votre sujet

Quel est le quoi de votre sujet ?

Cela paraît basique, mais assurez-vous de comprendre les contours du sujet sur lequel vous intervenez : De quoi allez-vous parler ? Quel est le sujet, la thèse que vous allez défendre ? Y a-t-il un risque de hors-sujet ? Si oui, lequel et à partir de quelle limite ? Y a-t-il des contraintes à respecter, des figures imposées ? Connaissez/comprenez votre message, vous n’avez pas à tout apprendre par coeur mais juste à comprendre au maximum votre sujet . Ne faites pas l’erreur du « par coeur », mise à part si c’est une récitation d’un poème (et encore), vous devez comprendre ce que vous racontez, afin de mieux le raconter.

Pourquoi, cette intervention ?

Cette question suppose de vous poser des questions sur vous-même mais aussi sur les attentes de votre auditoire, sur le besoin profond à l’origine de la demande. Pourquoi vous l’a-t-on demandé à vous ? En quoi êtes-vous bien placé pour en parler ? Est-ce parce que vous êtes expert du sujet de cet oral ? Est-ce pour vous évaluer ? Cet intervention a t-il pour but de mieux vous connaitre ?

Et surtout, demandez-vous quel doit être le résultat, qu’est ce qu’on attend de vous, afin de bien répondre aux attentes de vos auditeurs. Pour trouver l’angle de votre intervention, faites le pont entre votre auditoire « avant » et votre auditoire « après ». Dans quel état/situation/émotion votre public est-il supposé se sentir après votre intervention ? Souhaitez-vous faire passer un message, une émotion, une information ? Qu’est ce que l’auditoire sait/ressent/pense avant votre intervention et qu’est ce qu’il sait/ressent/pense après ?

Lire aussi : Arrêtez de travailler dur, travaillez intelligemment

Préparez-vous & préparez votre corps

Demandez un feedback.

Travaillez votre oral devant des personnes de votre famille ou vos amis et demandez un retour objectif. Vous pouvez aussi vous enregistrer, et/ou vous filmer, afin de connaitre votre manière d’agir, de vous tenir, le ton de votre voix, si vous parler trop vite ou trop lentement. Faites-vous un retour, sur qui doit être améliorer et sur ce qui est bien. Profitez-en pour tester le matériel (clé usb, rétro projecteur..), et d’ailleurs, n’hésitez pas à le tester directement le Jour J, avant que commence votre intervention.

Préparez votre corps

Faites de l’exercice physique, d’abord pour dé-stresser, mais aussi pour détendre vos muscles, dans le même objectif, vous pouvez aussi faire du yoga ou de la méditation. La veille surtout, ne révisez pas et profitez justement du temps qu’il vous reste pour détendre votre corps.  N’hésitez pas à prendre l’air, marcher un petit peu…

Le jour J

Inspirez et expirez 3 fois. A l’expiration, contractez vos abdominaux pour expulser tout l’air du ventre. Essayez de ralentir et de prolonger au maximum chaque inspiration et chaque expiration. Imaginez que tout votre stress s’en va lors de vos expirations, visualisez-le. Et surtout, tenez-vous droit : Que vous soyez seul sur scène, debout devant un paper-board ou assis autour d’une table de réunion, votre posture et votre « body language » en disent beaucoup sur vous. Ils peuvent influencer votre auditoire et vous aider à faire passer des messages. Ils peuvent aussi donner une mauvaise impression de vous. Sans compter que, si vous êtes courbé ou avachi, il y a fort à parier que votre cage thoracique est compressée et que vous respirez mal. Donc, soignez votre posture.

Que vous soyez assis ou debout, imaginez que vous êtes suspendu(e) au plafond par un fil invisible qui part du sommet de votre crâne et tire toute votre colonne vertébrale vers le haut.. Une bonne posture, droite et ouverte, est un moyen très concret d’en « imposer » et de non seulement prendre confiance, mais aussi de donnez confiance!

À vous de jouer, les Girlboss!

Imani Mlanao

Après avoir étudié et travaillé dans le domaine de la communication, Imani décide de transformer son rêve de petite fille en vision : Créer un magazine papier et digital qui deviendrait l'accessoire indispensable des femmes qui veulent conquérir le monde. Le but ? Inspirer et accompagner les femmes dans la réalisation de leurs rêves, et dans leur propre cheminement personnel.

Pas encore de commentaires

Laisse un com!

Ton adresse email ne sera pas publiée.