Nous sommes en 2021, qui dit nouvelle année, dit aussi, pour beaucoup, nouvelles résolutions et nouveaux objectifs. L’entrée dans un nouveau cycle motive et le mois de janvier est l’occasion parfaite pour faire le point sur ce qu’il s’est passé avant, pour se recentrer sur soi-même et sur ce que l’on souhaite vraiment atteindre. Cependant, pour certains d’entre nous (moi y compris), il est très facile d’oublier ces promesses que l’on s’est faite  soi-même. Une fois que l’euphorie des fêtes, des vacances, des moments avec nos proches est passée, le retour  la réalité n’est pas toujours facile. Les études, le travail, les trajets fatigants, le froid : voilà autant d’éléments qui me font mettre de côté ce qui est réellement important pour moi. La manière dont je me fixe des objectifs n’arrange également pas les choses et me pousse  les mettre de côté.

Cependant, je me suis promise que les choses seraient différentes cette année et j’ai décidé de vous partager les petites astuces qui me permettront de tenir, je l’espère, mes résolutions jusque décembre.

Rappelez vous que les résolutions et objectifs que vous prenez sont avant tout une boussole pour vous garder dans la bonne direction et ne doivent pas être une source de stress ou de pression !

1. Prendre des résolutions qui me tiennent (vraiment) à coeur et qui sont en accord avec mes valeurs

J’ai constaté, au cours de ces nombreuses années durant lesquelles je n’ai pas tenu mes résolutions, qu’il y avait quelques chose qui clochait avec les objectifs que je me fixais : ils ne venaient pas de moi.

J’avais beau être celle qui s’asseyait à son bureau, qui les notait, qui passait des heures sur Pinterest à chercher des images inspirantes pour son « vision bord » (je ne savais absolument pas que ça avait un nom, à l’époque), les résolutions que je prenais ne m’importaient pas.

Même si je déteste l’admettre, j’ai tendance à facilement me laisser influencer par une vision du bonheur et de la réussite qui n’est pas la mienne.

J’ai donc longtemps eu pour objectif de changer telle ou telle partie de mon corps parce que c’est ce qui était considéré comme beau à l’époque alors qu’en réalité je m’en fichais royalement. Autant vous dire que c’est compliqué de tenir une routine abdo- fessier sur un an quand on ne veut pas d’abdo ni de fesse. Il en est de même pour les études : travailler des heures et des heures afin d’obtenir un diplôme alors que le domaine d’étude plaît plus aux parents qu’à nous même, c’est difficile.

Il est si facile d’intérioriser les souhaits et les désirs d’autrui, d’en faire les nôtre et de se flageller au moindre échec par peur de décevoir. Or, avancer quand on ne le fait pas pour soi même ou lorsque on est en décalage avec ses valeurs est très compliqué, voir même impossible pour moi.

C’est pour cette raison que j’ai décidé, à côté de chacune de mes résolutions d’écrire pourquoi je souhaitais les réaliser tout en les liants aux valeurs profondes qui sont les miennes.

Si pour vous, ces valeurs sont encore abstraites, vous trouverez de nombreux articles sur le webzine et le magazine qui parle d’introspection.

Vous pouvez même lire un article tiré du magazine intitulé « arrêtons de coller nos attentes dernière les autres » juste ici

2. Avoir des objectifs clairs, précis et détaillés

Ce conseil est d’une évidence ! J’ai même honte de l’écrire ici et encore plus honte de constater son importance seulement maintenant. Je me félicite néanmoins d’avoir bien appris de mon erreur !

Avoir des objectifs est une chose, avoir des objectifs planifiés en est une autre. C’est le fait de décomposer une résolution en différentes étapes réalisables qui en fait non plus un rêve mais un objectif, un goal à part entière. Ces étapes doivent aussi être datées : nous avons beaucoup plus de chance de faire quelque chose en ayant prévu le jour, la date, l’heure et même le budget qu’en ayant juste écrit l’objectif en question sur papier ou sous formes de jolies photos imprimées. N’hésitez pas à écrire vos objectifs dans vos agendas, aux jours et mois auxquels vous voulez les réaliser (par exemple, si tous les lundis, vous voyez “boire trois tasses de thé” écrit sur votre agenda, vous allez plus facilement réussir à le faire )

Même si ces étapes sont bien utiles, elles ne suffisent pas. Il a fallu que la résolution « refaire la déco ma chambre » apparaisse sur ma liste deux années de suite pour que je me décide enfin à faire une liste de tous ce que je souhaite acheter (j’ai même fait un word avec tous les liens) et à planifier ma petite session shopping avec mes copines pour que cette résolution me semble enfin réalisable.

Pour les objectifs plus grands, plus importants ou plus profonds, les décomposer non pas en étapes mais en habitudes quotidiennes peut être encore plus efficace. Si vous souhaitez par exemple être plus généreux cette année, prendre l’habitude d’offrir un repas à un sans abris tous les vendredis après avoir fait vos courses, permet de rendre la chose moins abstraite et donc plus faisable.

Répartir ses résolutions sur plusieurs mois, trimestres ou semestres et dédier une certaine période à un certain objectif, peut aussi permettre d’y voir plus clair.

C’est tout bête, mais nombreux sont ceux qui ne relisent pas leurs résolutions : alors faites le point plusieurs fois dans l’année sur les objectifs que vous avez fixés le 1er Janvier !

3. Combattre mon ennemi, la procrastination

Nous sommes plusieurs à avoir la mauvaise habitude d’attendre la dernière minute pour faire les choses. Mais lorsque que nos résolutions ou nos objectifs sont personnels, qu’il n’y a personne pour nous rappeler de faire tel chose avant tel jour et qu’on a la liberté de pouvoir décaler la dead-line que l’on s’est soi même fixé à l’infini, il n’y a plus de dernière minute. Ce cercle sans fin nous détourne de ce que l’on souhaite réellement réaliser et « plus tard » deviens « jamais ».

Dans mon cas, la procrastination est intimement lié au fait de ne pas savoir pas où commencer, mais aussi par la peur de mal faire et donc par le perfectionnisme. Ainsi le fait de planifier (minutieusement) chaque choses que j’ai à faire, en plus petites étapes, me permet d’y voir plus clair.

Savoir que je procrastine par soucis de bien faire me permet aussi de me rassurer et de dépasser cette peur irrationnelle de l’échec ou de l’erreur. Identifier la raison principale pour laquelle vous remettez toujours les choses à plus tard vous permettra d’être conscient de vos mauvaises habitudes et de pouvoir les changer.

Maintenant que j’ai appris à me prendre en plein « délit de fuite de mes responsabilités » et que j’en connais les raisons, il m’est plus facile de poser mon téléphone pour aller travailler sur un projet ou un devoir plus important.

Si vous vous sentez particulièrement concerné par cette problématique, voici quelques petites astuces à mettre en place au quotidien afin d’en sortir.

4. Être ambitieuse, tout en célébrant les petites victoires

Lorsque l’on se fixe des résolutions, il ne faut pas avoir peur de voir grand. Se limiter ne rendra pas vos objectifs plus ou moins atteignable. Tous est possible avec de la volonté et un plan en béton.

Cependant, se concentrer sur des objectifs plus simples à atteindre, plus rapides à réaliser ou plus drôles, plus légers vous permettra de lâcher prise et de vous détendre tout en vous motivant.

J’ai personnellement décider de faire suivre chacun de mes objectifs exigeant de moi plus de rigueur, de temps, d’argent et de concentration par un autre plus léger comme apprendre à cuisiner un plat avec ma mère, aller visiter un certain endroit avec mes amis ou appeler mes proches chaque semaine.

Ces petites résolutions me tiennent tout autant à coeur que les autres mais me demandent un peu moins d’investissement. Le but étant de pouvoir me féliciter d’avoir accompli quelque chose de bien (à mes yeux) le plus souvent possible.

N’hésitez pas aussi à écrire positivement et simplifier vos objectifs qui vous paraissent difficiles. Par exemple, au lieu d’écrire “Avoir le permis”, écrire “M’inscrire au permis” vous permet déjà d’entamer la machine, et de vous féliciter d’avoir sauter le pas cette année. Même si vous n’avez pas eu le permis, vous avez fait les causes et c’est ce qui doit faire votre fierté.

5. Me concentrer non pas uniquement sur la productivité et l’efficacité mais aussi sur ma santé mentale

J’ai appris en 2020, que la motivation et la détermination ne suffisent pas toujours. La fatigue physique et mentale, la peur, la perte de contrôle et de repère peuvent parfois nous freiner.

Je vous encourage donc à mettre en place une ou plusieurs résolutions, ou habitudes centrées sur la santé mentale afin de rendre plus concrète cette idée abstraite dont on nous parle tant.

C’est d’ailleurs pour ça qu’il m’est important si important de célébrer toutes les victoires : les petites et les grandes. C’est un besoin que je ressens et j’ai décidé d’y répondre à ma manière, en me fixant plusieurs petits défis atteignables au quotidien et cela afin de garder confiance en moi car je sais que j’ai tendance à déprimer après un ou plusieurs échecs.

Cela peut prendre une autre forme pour vous : écrire dans un journal, prendre rendez- vous chez un psychologue, parler à un ami de comment vous vous sentez réellement…

De la même manière que l’on prend des vitamines en hiver pour lutter contre les rhumes et la fatigue, ou un rendez-vous pour une visite de routine chez le médecin, il est important d’être attentif à son bien-être mental peut importe la forme que cela prend pour vous.

En faire un objectif, une résolution, vous permettra peut-être d’y être plus attentif et d’y faire plus attention si ce n’est pas encore le cas.

 

J’espère que ces petits conseils nous permettront à tous de tenir jusque décembre 2021. N’hésitez pas à me partager vos astuces et conseils vous aussi, histoire de mettre toutes les chances de mon côté cette année, en commentaire ou sur mon instagram : @iammellek (c’est mon compte secret pour suivre mes crush haha).

Bon courage à vous pour cette année 2021.

 

Mariam

Actuellement étudiante, Mariam aime écrire. Curieuse, c’est le moyen qu’elle a trouvé pour explorer le monde qui l’entoure et partager ses réflexions, ses pensées. Soucieuse d’avoir un impact positif, c’est à travers ses articles qu’elle tente d’aider les autres et de les inspirer.

4 Commentaires
  1. Hello Mariam,
    Je te remercie pour cet article qui permet de remettre les choses au clair en ce début d’année 2021. Moi qui est l’habitude d’écrire et de motiver les autres, j’avais envie à mon tour de revenir aux bases et de bénéficier des conseils de quelqu’un d’autre.
    J’espère que tu arriveras à tenir tes résolutions en cette nouvelle année, tout en veillant à ton bien-être physique et mentale et en faisant surtout lees choses qui comptent réellement pour toi et qui ont réel impact sur TA Vie. Prends soin de toi Aïcha de @beauty_in_your.life sur IG.

  2. Merci Aïcha, je suis contente que l’article t’ait plu ! Merci pour ce jolie retour, je me permets de te souhaiter la même chose 🙂

Laisse un com!

Ton adresse email ne sera pas publiée.