« Mais tu fais quoi de tes journées ? » « Mais ça existe déjà ton truc non? » « Mais t’as un vrai travail à coté de ton projet non ? » « Ah bon, ça paye ça ? » « Mais tu t’ennuies pas trop ? »

Oui, lorsqu’on entreprend, on entend ce type de phrases. On se retrouve face à des personnes qui ne considèrent pas notre travail, ne le comprennent pas ou pire le dévalorise. Alors, même si on fait du travail remarquable (OUI, QU’ON SE LE DISE!), on a tendance à ne plus vraiment savoir quoi répondre face à ces questions, ne plus savoir comment parler de notre projet et se noyer dans des bégaiements incompréhensibles. Voici comment on se sort de là.

Travaillez votre Pitch (Phrase de présentation)

Pour donner de la valeur à votre projet, il faut que vous sachiez définir votre concept de manière à ce que les gens vous disent «  WAHOU, trop cool ce que tu fais! ». Résumez votre concept en une phrase, simple, concise et cohérente.  Voici 5 étapes à suivre pour créer une phrase d’accroche qui déboite!

  1. Définir son offre. ( Ça revient à dire tout bêtement ce qu’est son projet, pour ma part ça serait « un magazine »)
  2. Définir sa promesse, le problème qu’on règle ou encore le but de son concept (« Un magazine qui accompagne dans l’épanouissement personnel et professionnel»)
  3. Définir sa cible, à qui s’adresse l’offre ( « Un magazine qui accompagne les femmes dans leurs épanouissements personnels et professionnels »)
  4. Peaufiner sa phrase en ajoutant les éléments pertinents nécessaire. Ça peut être des informations sur le « quand » ou encore le « comment ». ( « Un magazine papier bimestriel qui accompagne les femmes dans leurs épanouissements personnels et professionnels»)
  5. Ajuster sa phrase, la dire à l’oral, la retravailler jusqu’à ce qu’elle semble par-faite et l’apprendre par coeur pour la dégainer en toute situation! Il faut que lorsque vous la direz, vous soyez fluide, confiant et convaincant.

Enfin, vous n’avez plus qu’à créer d’autres variantes afin vous adapter selon la personne que vous avez en face de vous. Si c’est une personne à qui s’adresse votre concept, c’est tout bon, en revanche si c’est votre comptable, votre grand-mère ou votre petit neveux, forcément, le discours va devoir être modifié en fonction. Et n’oubliez pas : Parfois, il y a des personnes à qui il vaut mieux même, ne rien dire, parce que de toute évidence elles n’auront aucun intérêt pour votre projet. Ou aucun intérêt pour vous, en somme. 

Vous après votre Pitch devant cet oncle qui vous a pourri tout le repas avec ses questions

Donnez de la valeur à ce que vous faites, à votre travail

En tant qu’entrepreneur dont le métier n’est pas considéré à sa juste valeur, souvent on nous demande ce qu’on fait de nos journées, sous-entendant qu’on ne fait rien. Afin de remettre les pendules à l’heure, les points sur les i et les barres sur les t , voici quelques conseils pour que les gens prennent enfin au sérieux votre job.

Premièrement établissez des horaires fixes. Si vous travaillez de chez vous, peut-être que les gens penseront que vous êtes disponibles à chaque heures de la journée (bah oui, après tout, vous êtes en train de trainasser sur votre canapé). Pour qu’ils comprennent que vous êtes bel et bien en train de travailler, dites leurs que de telle heure à telle heure vous n’êtes pas joignable (par exemple le 9h/18h bateau), établissez des règles vis à vis de votre entourage, comme celles que les gens suivent généralement lorsqu’une personne salariée est au bureau. Inconsciemment ils prendront conscience que effectivement vous avez vous aussi un travail.

Ensuite pour ce qui est de répondre à la question « Mais que fais-tu donc de tes journées », il suffit de reprendre les activités les plus récurrentes de votre métier et de les reformuler avec des mots plus pompeux. Par exemple, non je ne traine pas sur les réseaux sociaux, je fais du Community Management, de la création de contenu ou encore de la communication digital. Non, je ne lis pas des articles de blogs, je fais de la Veille Opérationnelle. Non je ne regarde pas une vidéo sur internet, je suis en Formation. À vous d’adapter les choses à votre propre Business.

Parlez de vos victoires, en les quantifiant

Pour qu’un projet soit pris au sérieux par ceux qui n’entreprennent pas, il faut que ces derniers comprennent qu’il y a des clients derrières, qu’il y a un réel business model qui FONCTIONNE. Donc parlez du fait que vous avez tant de followers, que vous avez dépassé le chiffre d’affaire que vous pensiez faire, que vous avez réussi à obtenir un partenariat canon. Malheureusement, en France, pour avoir de la crédibilité il faut parler chiffre. Argent, followers, nombres de contrats signés.. Sans donner vos chiffres directement, n’hésitez pas à sous-entendre que ça fonctionne, et que ça avance petit à petit, même si vous ne vous rémunérez pas encore : l’entreprise tourne. N’hésitez pas aussi à vous situer dans le temps. « D’ici un mois, je sors un nouveau produit » Ça permet aux gens de comprendre que vous êtes organisé et que vous faites un vrai travail de préparation.

Et ne vous concentrez pas sur la valeur que donne les autres sur votre travail, le principal c’est la valeur que VOUS lui donnez.

Lire aussi : Comment lancer son entreprise ? 

Imani Mlanao

Après avoir étudié et travaillé dans le domaine de la communication, Imani décide de transformer son rêve de petite fille en vision : Créer un magazine papier et digital qui deviendrait l'accessoire indispensable des femmes qui veulent conquérir le monde. Le but ? Inspirer et accompagner les femmes dans la réalisation de leurs rêves, et dans leur propre cheminement personnel.

Pas encore de commentaires

Laisse un com!

Ton adresse email ne sera pas publiée.