Oyé, oyé !
Comme tu peux le voir, le site se refait une beauté ! En attendant qu'il soit fin prêt, seul le webzine est disponible. Tu ne peux donc pas pour le moment accéder à la boutique ! Si tu veux être avertie lorsque tu pourras de nouveau commander, inscris-toi à la Wild Letter ici :

    Dans la peau d’une créatrice de bijoux

    Aujourd’hui nous partons à la rencontre de Moina Delalune, qui a fait de sa passion pour l’art, son métier. En effet, après un parcours plus classique, elle a décidé de lancer sa propre entreprise, elle créé et vend des bijoux, originaux qui ont pour but d’exprimer la singularité de chaques femmes. 

    Quel est ton parcours scolaire et professionnel ?

    Jai un parcours scolaire assez classique: bac S, licence de gestion, Master commerce international. En ce qui concerne mes expériences professionnelles, jai travaillé en hôtellerie, en service après-vente dans des start-ups et dans de grandes entreprises.

    Pendant mes années de lycée, jai essayé de rester en contact avec ma créativité par le dessin ou le théâtre. Mais à la fin de mes études, je me sentais vraiment perdue concernant mon avenir. Je me demandais ce que jallais faire de ma vie. Le fait de travailler dans une entreprise toute ma vie mangoissait. Et cest à ce moment-là que jai décidé de revenir à mon essentiel, ma créativité.

    Jai donc vraiment pris le temps de travailler sur ma créativité à côté de mes activités salariales à travers la peinture, l’écriture, la photo etc.

    En août 2020 jai pu exposer pour la première fois mes tableaux et jai également commencé à créer des bijoux.

    En quoi consiste ton métier ?

    Mon métier ne consiste pas simplement à créer des bijoux, mais à créer, de mes mains, une expérience. Plus que de porter un bijou qui a été fait spécialement pour une personne, je souhaite vraiment quelle vive sa féminité au quotidien.

    En plus de travailler sur les bijoux, je mets à disposition mes talents dillustratrice pour amener les gens dans le monde de Mwaana. Un monde où chaque personne est belle, unique et sensuelle.

    Pourquoi as-tu choisi de devenir créatrice de bijoux ?

    En vérité, j’étais en quête de ma propre féminité. Je ne me suis jamais vraiment sentie féminine ou bien dans ma peau. Je nai jamais su trouver mon style. À chaque fois que jessayais d’être féminine, je me sentais presque ridicule. Et cest en cherchant ma propre féminité que je me suis rendue compte, que c’est avec mon esprit créatif et mon amour pour les travaux manuels, que je peux me la créer moi-même.

    Et avec ça, pourquoi ne pas aider les femmes à créer la féminité qui leur ressemble ? Faire ressortir leur unicité, leur créativité, leur sensualité par le bijou.

    Jai donc réfléchi aux choses qui maideraient à me sentir féminine, bien dans ma peau et belle. Le plus important était que je ressente tout ça pour moi-même et pas à travers le regard des autres.

    Par la peinture, jai su débloquer ce côté créatif, mais je voulais aller plus loin. Je voulais incarner les femmes que je dessine et expose. Des femmes inspirantes, en paix avec elles-mêmes, mais surtout qui ne laissent pas la société leur dicter ce quelles doivent être.

    Cest ça qui ma vraiment aidé à pousser mon projet où il en est.

    Quest-ce que tu préfères dans ton métier et quest-ce que tu aimes le moins ?

    Ce que je préfère le plus dans mon métier, cest de pouvoir créer de mes mains un objet unique et spécial, pour chaque femme qui va le porter. Que mon art vive à travers chaque personne qui porte un de mes bijoux.

    Ce que jaime le moins cest plus le côté administratif qui est la chose-là  moins « fun » de lentrepreneuriat. Mais je nhésite pas à me faire aider par les personnes qui mentourent et qui passent aussi par ce chemin.

    Quelles sont les qualités nécessaires pour être créatrice  ?

    Il faut de la créativité, être un minimum manuel et de la détermination. Comme tout projet artistique, il est facile de se sentir déçu par le travail et d’être très exigeant envers soi-même. Mais il faut se laisser le temps dapprendre à faire les choses et ne pas se mettre la pression. Cest facile de douter de ses capacités surtout quand on na pas fait d’études en adéquation avec notre métier. Ce que jai appris, cest que ce nest pas parce quon a pas suivi le chemin traditionnel, que lon ne peut pas se lancer dans un domaine. Mes études sont à lopposé de ce que je fais, et ce nest pas grave. Le plus important maintenant, cest ce que je veux apporter au monde, par mon art et que le message que je veux transmettre soit entendu. Peu importe le chemin que je prends.

    Vous pouvez retrouver la créatrice sur son instagram : @_mwaana et sur sa boutique

    Lire aussi : Dans la peau d’une fleuriste

    Après avoir étudié et travaillé dans le domaine de la communication, Imani décide de transformer son rêve de petite fille en vision : Créer un magazine papier et digital qui deviendrait l'accessoire indispensable des femmes qui veulent conquérir le monde. Le but ? Inspirer et accompagner les femmes dans la réalisation de leurs rêves, et dans leur propre cheminement personnel.

    Post a Comment

    You don't have permission to register