Il y a des métiers dont on entend peu parler… Du coup, nous avons décidé de mettre en lumière ces professionnels aux métiers incongrus en faisant leur portraits de girlboss. Vous retrouverez d’autres interviews d’ici peu… Stay tuned !

Nous avons rencontré Julia, designer et directrice de création, qui aujourd’hui, possède son propre studio de création. Un parcours inspirant et une personnalité passionnée et passionnante. On vous laisse découvrir…

Quel est ton parcours ? Comment en es-tu arrivé a faire ce métier ?

J’ai un diplôme de directrice artistique dans la publicité, un de décoratrice dans le cinéma / architecture, j’ai aussi appris l’histoire de l’art. Avant cela, j’avais des cours par correspondance jusqu’au bac au CNED. J’ai travaillé dans la mode, j’ai été mannequin, repérée par hasard pendant mes études, puis j’ai appris à dessiner des vêtements pour une collaboration qu’on m’a proposé, j’ai été ce qu’on appelle influenceuse et j’ai même écrit pour un magazine.

Ensuite, j’ai monté ma boite d’architecture d’intérieur, mais la création d’autres choses me manquait donc j’ai créé plus récemment mon Studio créa Jiazzi Studio, et je présente de temps en temps des émissions sur le design dans le domaine du luxe, j’ai toujours refusé ce qui sortait du design et de la créa. Je me suis aussi intéressée au branding, on m’a confié une marque à redorer et j’ai adoré. J’ai toujours créé et conceptualisé les choses. C’est depuis l’année dernière que j’ai tout allié et que j’ai créé Jiazzi Studio Créa. J’ai dû faire mon premier site où je vendais les accessoires et tableaux que je faisais à 12 ans, je concevais même les affiches et le packaging. Et j’ai toujours voulu avoir ma propre boite donc j’ai tout appris. Je pense que pour diriger des équipes, il faut connaître leur métier et pouvoir faire ce qu’ils font, savoir ce qui est possible ou non, car un dessin, c’est bien, mais s’il est impossible à réaliser, il devient obsolète. 

À lire aussi : Comment tout savoir sur le métier de ses rêves

En quoi consiste ton métier ?

Je suis directrice de création, designer. C’est l’évolution de directrice artistique, il faut maîtriser tous les métiers de la créa. Ayant travaillé dans la mode, la décoration, la pub, le branding, ces différents domaines font que je suis un couteau suisse de la création. Je peux dessiner une robe comme créer tout un concept pour une marque ou un restaurant par exemple. Je propose une solution globale.

Et en tant que designer, je dessine des choses uniques, je fais des collaborations aussi dans l’art et le luxe principalement. Je dessine des vêtements, bijoux, décors, etc. Et souvent, je conceptualise le tout. J’effectue aussi du consulting pour les marques afin de leur donner une image attirante, tout en respectant leurs identités, je gère tout ce qui est création, pour une boutique par exemple, je crée l’identité visuelle, je peux créer la décoration, les vêtements, le packaging, le site internet, le branding… Je rends le tout « instagramable », cela assure une communication autour, je mets toujours des spots où les clients auront envie de se photographier, le tout en restant cohérente. J’exerce également du personal branding, j’adapte les techniques de mise en valeur de l’esprit et de l’image aux personnes, dans la société actuelle c’est important d’être cohérent avec son travail par exemple, de refléter une bonne image qui sera bénéfique à l’entreprise également. Je fais ressortir le potentiel. Je crée et je dirige les différents intervenants qui réalisent mes projets.  

Pourquoi as-tu choisi ce métier ?

C’était naturel, j’ai toujours eu un crayon en main, des idées arborescentes et une vision qui transforme tout. J’ai grandi dans les décors ciné, métier de mon père que j’admire, très doué, précis et un peu fou. C’était magique de voyager d’époque en époque suivant les films, ça m’a appris que tout était possible avec de l’imagination, un crayon, du savoir-faire, et le côté technique et pointilleux. Ma mère est très littéraire et une créative géniale, et ma grand-mère dessinait divinement bien et a eu une vie assez fantasque, je dois tenir d’elle, j’ai appris à dessiner en famille, davantage qu’en cours. Je pense que je voulais les rendre fiers et relever des défis. 

À lire aussi : 3 raisons de s’inspirer de la girlboss Sophia Amoruso

Qu’est-ce que tu préfères dans ton métier et qu’est-ce que tu aimes le moins ?

J’aime créer, j’aime le challenge, m’adapter, comprendre ce que veulent mes clients. Et ce qui est génial, c’est de voir les gens heureux grâce à ce qui sort de ma tête. C’est un métier passionnant qui pousse au défi. 

J’aime moins l’aspect paperasse, et je suis perfectionniste donc mes collaborateurs doivent faire preuve de rigueur, je n’aime pas devoir faire la police parfois. Tout est en place dans mon esprit donc j’aime que les choses soient faites comme je le souhaite, quitte à les faire moi-même. 

5. Quelles sont les qualités nécessaires pour exercer ce métier ?

Il faut être un créatif organisé ! Être passionné, structuré, rigoureux et hyperactif ! Savoir mettre en place ses idées pour les rendre concrètes. Ne pas compter les heures, savoir s’adapter aux goûts des clients.  

 

Propos recueillis par Pauline Launay

 

Vous pouvez retrouver le travail de Julia sur son site web ou sur instagram à @jiazzi_studioVous pouvez également la suivre sur son compte perso : @juliabattaia

Pauline Launay

Pauline est une jeune bretonne graphiste et illustratrice. Elle a monté son entreprise il y a moins d’un an. Passionnée et inspirée par les femmes, la nature, le voyage et la mer, elle voue ses créations aux bonheurs simples et à la beauté naturelle.

1 commentaire

Laisse un com!

Ton adresse email ne sera pas publiée.