Le mois de Juillet est déjà là. Personne n’a senti passer les six premiers mois de cette année 2020. On aura tout de même connu une pandémie, environ deux mois de confinement, et de nombreux mouvements sociaux. Ces six mois ont été riches, en émotion, en informations et en enseignement surtout. Pourquoi ne pas profiter d’être arrivé à la moitié de 2020 pour remettre de l’ordre dans tout ça ? Voici donc six points et quelques exercices d’introspection pour faire le tri et repartir du bon pied.

1. Faire le bilan

C’est le moment idéal pour faire une rétrospective, pour voir si les résolutions du début d’année ont été tenues et pour voir si nos envies ont changé. Mais six mois, c’est long ; on ne sait pas toujours par quoi commencer ; cela peut vite devenir compliqué et même éprouvant pour certains.

Ecrire permet de prendre du recul et d’extérioriser. Alors pourquoi ne pas passer en revue cette première partie de l’année en s’écrivant une lettre ? Commencez, dans une première partie, par évoquer votre ressenti sur ces derniers mois, évoquer vos réussites, vos échecs et les leçons qui les accompagnent. Parlez de ce que attendiez de cette année, et de ce qui s’est réellement passé finalement. Évoquez les peurs, les souhaits, les projets que vous aviez en janvier et comment vous vous positionnez six mois après par rapport à tout ça.

Dans la seconde partie, adressez-vous à celui ou celle que vous serez dans six mois, parlez-lui de ce que vous voulez réaliser d’ici là, de comment vous vous sentez maintenant. Videz votre sac, puis glissez cette lettre dans une enveloppe ; en décembre, en l’ouvrant, vous constaterez à quel point vous avez évolué et grandi, et surtout, vous dédramatiserez ! Pour les impatients qui risqueraient de craquer et de l’ouvrir avant, le site futurme.org vous permet d’envoyer un mail à votre futur vous.

Imani parlait des bienfaits de tenir un journal dans le numéro Corps et Âmes ; si vous avez déjà l’habitude d’écrire, c’est le moment de vous replonger dans vos journaux, agendas et autres. Encore une fois, c’est un bon moyen de se rendre compte de son évolution et de faire de l’introspection.

2. Prendre conscience de soi et de ce que l’on veut réellement

Après ce petit exercice, votre esprit est maintenant un peu moins embrumé. Vous savez un peu plus où vous vous situez. C’est le moment de se pencher sur soi encore un peu plus, d’apprendre à se connaitre une nouvelle fois, et de constater les changements qui ont eu lieu. C’est vrai, c’est plus simple pour certains et beaucoup plus difficile pour d’autres mais ce travail d’introspection est nécessaire. Se connaitre, c’est savoir où l’on va ; c’est aussi et surtout ne pas laisser les autres nous dire qui être ou quoi faire, c’est vivre sa propre vie selon nos valeurs, nos envies et non celles d’autrui. Savoir qui on est, c’est également comprendre comment on fonctionne et donc mieux communiquer et interagir avec les autres, en se respectant et en respectant les autres.

Les tests de personnalité sont un bon moyen d’en apprendre plus sur soi : parmi les classiques il y a le test d’ennéagramme et le fameux test MBTI, pourquoi ne pas les refaire et voir si votre personnalité a changé ? Si vous êtes anglophones et que vous avez du temps devant vous le « career test » de careerexplorer.com est parfait pour se rendre compte de vos qualités et de leur utilité dans le milieu professionnel.

Instagram permet également, lorsque l’on suit les bons comptes, de plonger au fond de soi et de faire une introspection. Le compte @werenotreallystrangers, du jeu de carte du même nom, a pour objectif de pousser ses abonnés à la réflexion en postant chaque dimanche une question plus ou moins profonde à laquelle répondre, en commentaire, dans sa tête ou à l’écrit.

Pour ceux qui sont moins fan du digital, la créatrice de contenu Dina Kdr (@dina_kdr) proposait un exercice très intéressant : celui d’écrire quatre valeurs importantes à nos yeux et de les accrocher en évidence afin de toujours s’en rappeler et d’agir en conséquence chaque jour.

3. Se détacher des attentes des autres

Même ceux qui se connaissent eux même peuvent parfois douter de leur identité ; prendre du recul avec les attentes des autres, savoir pourquoi la société, nos parents, nos proches nous imposent certains modèles et savoir pourquoi ces derniers ne nous conviennent pas, permet d’être plus sûr de soi, plus ferme et plus libre dans nos choix. Comprendre ces personnes et ces modèles est le meilleur moyen de les rejeter et d’accepter le chemin qu’on souhaite nous-même emprunter. C’est bien entendu beaucoup plus facile à dire qu’à faire.

Un exercice a cependant marché pour moi : écrire toutes les remarques et critiques que j’ai reçu et qui m’ont touchées et tenter à la suite de chacune de répondre à la question « pourquoi me dire ça, à moi» en prenant en compte l’histoire de l’autre personne ; je me suis rendu compte qu’en réalité, ces gens se contentaient de me renvoyer leurs propres peurs et se jugeaient eux même inconsciemment.

Cet exercice d’introspection nécessite cependant d’être bienveillant envers soi-même, de s’aimer assez pour ne pas donner de crédit aux critiques méchantes et non constructives.

Si vous avez du mal, tentez de répondre à ces critiques (et à ces questions) comme si elles étaient adressées à la personne que vous aimez le plus, histoire d’être plus objectif, et moins dur envers vous- même. A terme, vous prendrez l’habitude de questionner les attentes et les remarques des autres avant de les considérer comme avérées.

 

 

4. Instaurer de nouvelles habitudes et routines

Après avoir analysé notre situation, notre personnalité, notre mode de fonctionnement tout en faisant abstraction des autres, vient le moment de se tourner vers nos besoins et nos objectifs actuels, ces derniers étant être plus ou moins clairs selon chacun. Les décomposer en petite habitudes quotidiennes plus concrètes vous aidera à vous y retrouver et à passer à l’action.

Vous avez constatez, qu’après tous ces petits exercices d’introspection, vous n’étiez pas assez bienveillant envers vous- même et vous voulez changer ça ? Promettez-vous de prendre cinq minutes chaque jour pour noter cinq choses que vous aimez chez vous. Vous ressentez le besoin de vous recentrer sur vous plus souvent ? Prenez du temps pour vous chaque soir pour vous ressourcer. Vous venez d’apprendre que vous êtes une personne plutôt créative : dessinez, écrivez, photographiez un petit quelque chose chaque jour.

Mettre en place des actions quotidiennes, simples, à répéter souvent vous aidera à effectuer un changement sur du long terme de manière plus efficace et moins stressante. Un habit tracker (chaque jour, vous cochez si oui ou non vous avez suivi cette nouvelle routine) vous permettra de suivre vos progrès quotidiens.

Ce conseil s’applique également à toutes les luttes sociales et environnementales. Il est aujourd’hui très facile de se sentir submergé et impuissant en voyant tout ce qui se passe dans le monde. Se promettre de donner chaque mois 1 euro à une association, arrêter d’acheter dans une enseigne de fast fashion exploitant des prisonniers ouïghours ou des employés sous-payés, remplacer les bouteilles en plastique par une gourde… Voici autant de petites habitudes qui peuvent faire la différence.       

5. S’inspirer

Après avoir fait le tri dans sa tête, vient le moment de faire le tri dans ses abonnements Instagram, YouTube et autres pour faire de la place à du contenu plus inspirant, motivant et éducatif. Voici une petite liste de comptes à découvrir :

+ Safaa de la chaine Safaa et toi parle de comparaison aux autres ici

+ La Petite Gaby nous éclaire sur les produits cosmétiques dont on nous vente (faussement) les mérites
Elle nous parle aussi du regard des gens vis-à-vis du mono sourcil dans cette vidéo


+ Le jeu de carte WNRS pour des discutions encore plus profonde avec vos proches à choper

+ Le compte Instagram @lafemmenoiretv nous présente plein de femmes entrepreneurs ici
+ Le numéro 5 de Good Girls Wild Soul à attraper ici

J’espère que, grâce à ces exercices d’introspection, vous vous sentez un peu mieux et que vous y voyez un peu plus clair maintenant. Il ne vous reste plus qu’à passer à l’action et à profiter des six derniers mois de 2020 (en espérant que le fameux coronavirus ne nous oblige pas à rester chez nous deux mois de plus…).

Mariam

Actuellement étudiante, Mariam aime écrire. Curieuse, c’est le moyen qu’elle a trouvé pour explorer le monde qui l’entoure et partager ses réflexions, ses pensées. Soucieuse d’avoir un impact positif, c’est à travers ses articles qu’elle tente d’aider les autres et de les inspirer.

2 Commentaires

Laisse un com!

Ton adresse email ne sera pas publiée.