En lançant son entreprise, nous faisons face à deux obstacles : la peur de se lancer et les croyances limitantes que l’on a à propos de soi et de ses capacités.

La peur nous maintient dans l’inaction, et nos croyances nous confortent dans cette situation.

Nous possédons tous des croyances limitantes, qu’elles soient conscientes ou inconscientes.

Leur principe est simple : nous empêcher de vivre notre vie à son potentiel maximum. C’est la petite voix dans notre tête qui guette chaque action et qui nous rappelle à tout moment que :

  • « Je ne suis capable de rien »
  • « Je ne suis pas assez doué pour réussir »
  • « Je vais forcément échouer »
  • « Les autres sont toujours meilleurs que moi »

Quand il est question de création d’entreprise, il est très facile de tomber dans ces croyances. Parce que créer son entreprise est quelque chose que l’on ne nous apprend pas à l’école et que cela fait terriblement peur de plonger dans l’inconnu. Et c’est dans ce genre de situation qu’apparaîtront les croyances limitantes, en nous faisant croire que nous en sommes incapables et que cela ne vaut donc même pas la peine de tenter.

Il faut donc faire attention à son état d’esprit en choisissant de devenir auto-entrepreneur parce que vos croyances peuvent vous pousser dans 2 directions : la réussite ou l’échec.

1. Tout le monde le fait déjà, alors pourquoi moi je réussirais ? 

Lorsque vous cherchez une idée d’entreprise, vous vous confrontez à la concurrence. Vous voyez des entreprises qui sont installées sur cette niche depuis de nombreuses années, des comptes Instagram avec des milliers d’abonnés, des blogs et des chaînes Youtube qui parlent exactement de la même thématique que vous. Et vous prenez peur car, vous vous sentez illégitime, pas assez douée ou compétente.

C’est vrai que cela fait peur de choisir une thématique où la concurrence est forte. On se demande si cela vaut vraiment le coup de tenter, ou si cela ne serait pas mieux d’abandonner cette idée. Mais en réalité, vous ne le saurez jamais si vous ne le tentez pas.

On a toutes quelque chose à apporter, et une idée peut être vue de milliers de façons différentes.

Voyez donc la concurrence sous un œil positif : « Tout le monde le fait déjà, ils ont montré que l’on peut réussir, alors pourquoi pas moi ? »

Lire aussi : 3 raisons de s’inspirer de la business woman Sophia Amoruso

2. Tout le monde s’en fiche de ce que j’ai à dire

Vos croyances limitantes peuvent vous faire croire n’importe quoi à votre sujet comme : vous n’êtes pas assez intelligente, pas assez douée, pas assez persévérante, etc.

Ce sont vos croyances qui façonnent l’image que vous avez de vous.

Lorsque vous faîtes le choix de lancer votre entreprise, vous ferez certainement face à un manque de confiance en vous et vous vous demanderez pourquoi donc quelqu’un voudrait bien vous écoutez VOUS.

Mais ici, on en revient à la même chose : vous avez quelque chose de différent en vous et vous devez en être fière. Vous avez quelque chose d’exceptionnelle à apporter, alors prenez le micro et osez exprimer vos idées. Il y aura toujours quelqu’un pour vous écouter et croire en votre projet.

3. Tout doit être parfait avant que je me lance 

Pour le lancement de votre entreprise, vous attendez d’être prête :

  • Le site parfaitement désigné
  • Le nom de marque parfait
  • L’offre la plus complète
  • Les services proposés parfaitement aboutis

Vous souhaitez que tout soit PARFAIT pour votre audience. Et je vous comprends, c’est normal de vouloir bien faire.

Mais à vouloir trop bien faire, on finit par ne rien faire.

Vous ne devez pas attendre que votre produit soit parfait avant de le lancer. Parce qu’il y aura toujours quelque chose à changer ou à ajouter. C’est en le confrontant à vos clients et en écoutant leurs retours que vous pourrez l’améliorer.

Il y a une phrase de Reid Hoffman, le créateur de Linkedin, qui est très parlante : « Si vous n’êtes pas embarrassé par votre premier produit, c’est que vous l’avez sorti trop tard » 

Arrêtez de filmer encore et encore cette vidéo Youtube, ou d’appuyer une énième fois sur le bouton REC de votre podcast. Enregistrez-le et postez-le maintenant.

Lire aussi : Comment se créer un réseau et résauter avec efficacité ?

4. Je dois être une experte de mon sujet 

Le mythe de l’expert est très présent lorsque l’on parle d’entrepreneuriat : les entrepreneurs devraient être soi-disant des experts de leur thématique pour être pris au sérieux.

Alors, avant de créer votre entreprise, vous vous dîtes que vous vous lancerez une fois seulement que vous aurez quelques années d’expérience ou lorsque vous aurez fait tant d’années d’études.

Attendre d’être un expert, c’est comme attendre d’être prêt. Ce ne sera jamais le bon moment. En réalité, vous n’avez pas besoin d’avoir une validation extérieure pour pouvoir créer votre entreprise.

Vous pouvez vous lancer maintenant avec les connaissances que vous avez maintenant. La seule chose dont vous avez besoin, c’est l’envie profonde de délivrer de la valeur aux autres et le courage d’oser le faire.

Si vous voulez faire quelque chose de particulier de votre vie, n’attendez pas le moment où vous maîtriserez tout à la perfection, lancez-vous maintenant et ne regardez pas en arrière.

5. Je n’ai pas assez d’argent pour l’instant 

La croyance limitante du manque d’argent pour votre création d’entreprise est celle qui vous retiendra certainement le plus dans l’inaction. Parce que vous perdez la responsabilité des choses, et que ça vous permet d’avoir « bonne conscience » de vous dire que vous entreprendrez une fois seulement que vous aurez la somme d’argent nécessaire. Mais aujourd’hui, vous avez la chance d’avoir de plus en plus de possibilités pour lancer votre projet sans investissement : campagne de crowfunding, prêts bancaires, love money. Concentrez-vous sur ce que vous avez comme ressources actuellement, et commencez à entreprendre avec ce que vous avez.

Ce que je souhaite vous faire comprendre à travers cet article, c’est qu’il existe toujours un moyen pour parvenir à ses envies. Tout ce qui vous sépare du « wannabe entrepreneur » et d’être une entrepreneure, ce sont vos croyances qui vous bloquent dans un état d’inaction et de peur. En les identifiant, vous posez déjà des mots sur ce qui vous paralyse.

La seconde étape sera d’éliminer ces croyances, de croire en soi et d’oser monter son projet.

Alors, maintenant c’est à votre tour de prendre la parole. Quelles sont vos croyances limitantes personnelles qui vous bloquent actuellement et qui vous empêchent de vous lancer ?

Lire aussi : Quelles sont les étapes à suivre pour créer son entreprise ?

Florine Legros

Autodidacte et pleine d’ambition, Florine a pris la décision de tout quitter pour se lancer à son compte dans la rédaction web. Malgré la peur et le syndrome de l’imposteur, elle a décidé de suivre ses rêves d’indépendance en faisant confiance à sa plume. Son mantra préféré ? « Tout est possible à celui qui s’en donner les moyens ».

1 commentaire
  1. Tout cela est vrai, on ne se fait pas confiance, mais pour certains ce sont des mots intellectualisés non consciensalisés, donc agir devient problématique avec toutes ces questions : révélées dans ce blog (on est jamais ceci ou cela….), merci d’être là pour nous faire des piqures de rappel qui nous révèlent notre vraie nature.

Laisse un com!

Ton adresse email ne sera pas publiée.