Si je vous raconte mon histoire, c’est pour vous rappeler que le droit chemin n’est pas le seul qui mène au succès

Le New York Times l’a surnommée « La Cendrillon de la Technologie », Forbes l’a intégré à sa liste des autodidactes américaines les plus riches avec une fortune estimée à 280 millions de dollars et pour finir, elle a inspiré le magazine Good Girls Wild Soul, j’ai nommé la Queen du mouvement #Girlboss (roulement de tambour!) Sophia Amoruso. Aujourd’hui, on retrace le portrait d’une icône du monde de la mode et du business  et on vous explique en trois points pourquoi vous devez vous inspirer d’elle. 

1. Elle est partie de rien.

Sophia Amoruso est l’auteure de #GIRLBOSS, le best seller qui raconte son histoire : « l’incroyable aventure d’une décrocheuse scolaire devenue patronne d’un empire du E-Commerce ». Sophia c’est l’archétype de la “mauvaise élève” qui ne suivait pas en cours et a arrêté les études très tôt pour enchainer les boulots merdiques et les licenciements. Elle en est même arrivée à fouiller dans les poubelles pour y trouver son repas du soir, tant ses premières années dans la vie active étaient compliquées. Elle s’est très vite rendu compte que le mode de vie de la plupart des gens ne lui correspondait pas : Elle n’était pas bonne élève, encore moins une salariée exemplaire et surtout, elle n’aimait pas l’être. Alors, elle a décidé d’inventer le mode de vie qui lui conviendrait. Personne ne lui a ouvert de portes, donc elle a construit ses propres fondations.

Lire aussi : Par quoi commencer pour créer son entreprise ? 

2. Elle casse les codes, par sa créativité

Sophia a une passion : la mode. Et plus précisément la mode vintage. Elle peut passer des heures à fouiller dans les boutiques de friperies et trouve toujours les meilleurs plans. C’est dans l’action de son passe temps favori qu’elle a eu l’idée de son Business : Créer un e-commerce de vêtements Vintage du nom de Nasty Gal. Elle a senti qu’il y avait de la demande, elle s’est lancée. Elle n’avait pas un centime en poche, 0 diplômes, mais des centaines d’idées et c’est exactement la seule chose dont elle avait finalement besoin.

Elle a complètement inventé son métier. Elle achetait les vêtements dans des boutiques, les revendaient sur Ebay, et demandait à une copine de poser en tant que mannequin – Système D comme on dit. Son imagination et sa force d’esprit faisaient qu’elle avait toujours un plan pour chacune des situations dans lesquelles une entrepreneure peut se trouver. Autodidacte, elle a apprit le code HTML pour créer un site, Photoshop pour retoucher ses photos et bien plus encore. Elle a su comprendre et décoder les codes  de la vente en ligne et des réseaux sociaux et elle en a fait ses atouts. Elle n’a pas fait de business plan, ni attendu d’avoir des ressources financières, elle a simplement décidé d’agir, eu des idées et les a misent en marche. Ses valeurs anticonformistes, son sens de la mode, des affaires et sa débrouillardise lui ont suffit pour construire un empire à elle seule (empire qui a finit par compter plus de quatre cents salariés!)

Aujourd’hui beaucoup n’osent pas se lancer parce qu’ils cherchent à avoir ce que les autres ont eu pour démarrer, hors en 2019 plus que jamais, tout est possible avec seulement un ordinateur. Chacun créé son métier à sa façon. En France, on peut le voir par exemple avec Léa Z qui a créé un site de e-commerce en étant elle-même sa propre marque, elle organise ses shootings, se photographie et pose elle-même en tant que mannequin pour sa boutique de vêtements. Sans l’aide de personne. Être entrepreneur c’est aussi imaginer comment on peut faire les choses à SA manière, avec ce qu’on a. Il suffit d’avoir de l’imagination.

Sophia Amoruso propose un nouveau modèle entrepreneurial avec comme matière première : la créativité. Cette éloge de la créativité comme clé du succès apporte une bouffée d’air frais aux conseils classiques et redondants en matière d’entrepreneuriat.

Lire aussi : Gérez vos finances comme une #Girlboss!

 

3. Elle fait des erreurs, se trompe, se relève, bref elle est humaine

Notre business woman s’est faite seule et avec comme seul outil sa créativité mais ce qui est le plus inspirant dans sa personnalité c’est qu’elle tire une expérience de chacune des périodes de sa vie, surtout des plus difficiles. Ses petits boulots et « échecs scolaires » lui ont appris et servis dans sa vie actuelle.

Sophia Amoruso est un exemple d’humilité et de détermination. En 2015 elle cède sa place de PDG de Nasty Gal à Sheree Waterson, en devenant présidente exécutive, car elle souhaite se concentrer sur les aspects créatifs et marketing de sa marque et surtout parce qu’elle reconnait que son entreprise a besoin d’un leader expérimenté. En Novembre 2016, Nasty Gal est déclaré en faillite, selon Sophia, le modèle de distribution changeait trois souvent et ils n’arrivaient plus à suivre. Elle se retire de l’entreprise. (entreprise qui a été racheté plus tard par l’enseigne Boohoo).

En même temps, elle divorce de l’homme avec qui elle s’était mariée un peu plus tôt. De plus, la série adaptée de son livre ne fonctionne pas comme elle l’aurait voulu (il n y a qu’une saison diffusée sur Netflix qui est loin d’être aussi bien que le livre, elle est même assez décevante en somme)

Lire aussi : The Bold Type, la nouvelle série qui va parler aux #Girlboss

Mais il en faudrait plus pour abattre notre #Girlboss. Aujourd’hui, la jeune femme a retrouvé l’amour, et a eu un succès fou avec son livre autobiographique. Ce qui lui a permit de fédérer une communauté de 1 million de personne sur Instagram. Elle a sorti plus tard son deuxième livre : Nasty Galaxy, qui mêle images et histoires de femmes qui l’ont inspirées, livre qui s’est vendu comme des petits pains. Enfin, elle a lancé une fondation ainsi qu’ un site média : girlboss.com, et un podcast où elle interview des personnalités, toutes plus inspirantes les unes que les autres.

Ce qu’on retient de son parcours : Il lui arrive d’échouer lamentablement, que ses projets n’aboutissent pas, de faire des erreurs, de devoir lâcher prise et c’est exactement ce qu’on aime chez elle : elle est humaine. Elle transpire la réussite, mais la vraie, celle qui ne tombe pas du ciel, et qui est construite d’échecs. Elle se relève sans cesse et aujourd’hui son job consiste à inspirer des jeunes femmes comme nous, qui rêvons de construire à notre tour, nos empires.

Captures du site girlboss.com

Une #Girlboss  obtient ce qu’elle veut parce qu’elle s’en donne les moyens. En tant que #Girlboss, vous maîtrisez la situation et vous assumez vos responsabilités. Vous êtes une battante, vous savez quand donner les coups et quand les encaisser. Parfois, vous suivez les règles, d’autres fois vous les enfreignez, mais toujours à VOS conditions. Vous savez où vous allez, mais vous voulez vous amuser en chemin. À vos yeux, la sincérité est plus importante que la perfection.
Imani Mlanao

Après avoir étudié et travaillé dans le domaine de la communication, Imani décide de transformer son rêve de petite fille en vision : Créer un magazine papier et digital qui deviendrait l'accessoire indispensable des femmes qui veulent conquérir le monde. Le but ? Inspirer et accompagner les femmes dans la réalisation de leurs rêves, et dans leur propre cheminement personnel.

3 Commentaires

Laisse un com!

Ton adresse email ne sera pas publiée.