Le burn-out ne touche pas uniquement les autres. Nos to-do listes ne cessent d’être rallongées à outrance, nous avons trop de choses à faire en si peu de temps et faire du sport, prendre le temps de cuisiner et se détendre ne sont même plus inclus dans notre semaine. On dit STOP ! Il est temps de ramener de l’équilibre dans notre quotidien.

Tout d’abord, respirez un bon coup

Premièrement parce qu’autant de tensions estomperont ce si jolie éclat animant votre visage. Ensuite, parce que, quoi qu’il en soit, vous ne pouvez pas tout faire en même temps. Se poser pour créer votre système d’organisation est LA solution principale pour éloigner ce sentiment d’anxiété.

Alors : on respire : on inspire… 1, 2, 3 et on expire.

Listez

Vous y avez surement pensé mais peut-être ne vous l’avez pas encore fait. Non, une to-do liste dans la tête ne compte pas. On attrape un carnet, son application de note ou une feuille et on écrit tout ce qui doit être fait, tous domaines confondus. Prendre son courage à deux mains pour aller faire les courses, terminer son rendu de demain, avancer dans tel ou/et tel projet, on écrit tout.

Une fois cela terminé, on prend du recul et on se questionne afin de savoir si certaines choses ne peuvent pas être déléguées. Est-ce que le conjoint/ la coloc’ ne peut pas s’occuper des courses cette semaine ? Prenez le temps d’expliquer votre situation et pourquoi vous avez besoin d’aide dans votre organisation.

Priorisez

Réaliser une to-do liste pour savoir toutes les choses que l’on a à faire est un bon départ, mais ce n’est certainement pas la solution à tous vos soucis. La mise en place d’un système est beaucoup plus efficace. Après avoir établi votre liste et trié ce qui devra réellement être fait, on détermine l’urgence et l’importance de chacune d’entre elles. Terminer le rendu de demain est plus urgent qu’avancer, par exemple, sur une autre de vos activités. Parmi vos autres obligations, certaines sont plus importantes pour vous que d’autres. Rangez toutes vos responsabilités dans ce tableau d’organisation, plus connu sous le nom de matrice Eisenhower. Son but est de vous aider à définir les tâches sur lesquelles vous devriez vous pencher en priorité. On débute par celles en haut à droite et on se dirige vers le quadrant 2, puis 3. Quant au dernier quadrant, on essaye de voir si on ne peut pas le laisser de côté et se retirer ce poids des épaules.

 

Planifiez

Maintenant que l’on sait quelles sont les tâches prioritaires, on sort son calendrier (digital ou papier) et on les place dedans.  Vous pouvez les fractionner en plus petites tâches à réaliser tout le long de la semaine ou bien caler l’exécution d’un seul projet sur une seule journée, quitte à devoir y attribuer la totalité d’une journée pour en venir à bout.

Si, par contre, vos gros projets ont plusieurs réalisations en commun (plusieurs vidéos de différents projets à monter, par exemple), il peut être pertinent de les planifier ensemble. Le batch working a l’avantage de centrer des travaux suivant le même mode opératoire dans un même créneau. Par exemple, la réalisation d’un podcast nécessite la mise en relation avec les invités, la préparation des questions, du texte d’introduction… Dans ce cas, dans le planning, on peut prévoir un créneau pour l’envoi des invitations des 5 prochains épisodes, suivi de la préparation des questions de ces 5 épisodes etc. Cette façon de faire peut vous faire gagner du temps !

Alors, prête à passer à l’action ?

Lire aussi : Arrêtez de travailler dur, travaillez intelligemment et notre secret pour être productive

 

Allison Arethas

En parallèle de son master en marketing digital et de son poste de responsable e-commerce, Allison utilise sa plume pour rédiger des articles qui lui tiennent à cœur pour le magazine. Le développement personnel et financier sont ses sujets favoris. Passionnée par les voyages, elle s’inspire des différentes cultures. Son but ? En apprendre plus sur elle-même et être toujours plus ouverte d'esprit.

1 commentaire
  1. Je n’ai jamais réussi à appliquer la méthode Eisenhower. Chez moi, il y a 3 modes: 1/ A faire dans l’absolu c’est urgent 2/ A faire mais on a le temps d’attendre que ça devienne urgent 3/ C’est l’heure de la sieste… Plus sérieusement, j’ai un mode de vie slow qui me permet de ne plus être sujette au stress des piles de choses à faire. Dans mon emploi du temps, il y a toujours des créneaux de libres pour palier aux imprévus. Ca évite de ne plus savoir où donner de la tête. La méditation a aussi beaucoup d’importance, elle m’aide à donner la juste importance aux choses.

Laisse un com!

Ton adresse email ne sera pas publiée.