“Regarder The Bold Type, c’est comme boire un verre de rosé entre copines”

Katie Stevens

Décrit comme un Sex & the City plus jeune, qui aurait rencontré « Le diable s’habille en prada », The Bold Type (en français : De celles qui osent), est la série à ne pas louper. Contrairement à la série Sex & the City, où on suit les péripéties de femmes ayant la quarantaine, ici, nous suivons des femmes qui ont la vingtaine et se retrouvent face aux questionnement relatifs à cet âge là . On les voit stagiaires, puis assistantes puis directrices. On suit leur évolution, à un âge où tout est encore confus. Cet âge, où on est adulte mais pas trop. Où on est ambitieuse mais pas vraiment sûres de la direction qu’on veut donner à notre vie. L’âge des premières vraies décisions. Un passage par lequel on passe, passera ou sommes déjà passé.

C’est avec attachement qu’on suit trois jeunes femmes passionnées et inspirantes.  Sutton est assistante et rêve de travailler dans la mode. Jane signe son premier contrat en tant que rédactrice dans le magazine, et aimerait couvrir les sujets de société les plus brûlants et militants du moment.  Kat, elle, se découvre en tant que femme racisée, et bisexuelle. Experte dans les réseaux sociaux, elle est directrice du pôle social média. La série accorde beaucoup d’importance à leurs carrières, et à leurs manières de grimper les échelons pour arriver à avoir le poste dont elles rêvent.

Lire aussi : Portrait | 3 raison de s’inspirer de la #GIRLBOSS Sophia Amoruso

Chacune dotée d’un fort caractère et de beaucoup d’aplomb, elles sont enjouées, motivées, créatives. Elles sont entières et se heurtent parfois à la naïveté de leurs convictions. On les voit travailler avec acharnement, et non seulement ce sont des girlboss accomplie et à qui on piquerait bien la vie, mais surtout elles sont accessibles, humaines. On peut toutes se retrouver en elles. Elles ont une amitié fusionnelle, résolument moderne, reflet d’un vrai changement de société porté par la génération Y. La directrice du magazine, qui est inspiré par la directrice du magazine Cosmopolitain est une version bienveillante de Miranda Presley. Sur d’elle, confiante mais à l’écoute et résolument généreuse.

Loin des dictats de la mode, et des films américains, cette série rime avec bienveillance, les femmes se soutiennent les unes les autres et ont de vraies principes. Elles nous inspirent, nous font rire, mais aussi nous rassurent! Cette histoire a même inspiré le magazine Good Girls Wild Soul qui se veut aussi bienveillant et ambitieux.

La série passe sur Téva le Dimanche soir et est dispo sur Amazon Prime Vidéo! 

 

Imani Mlanao

Après avoir étudié et travaillé dans le domaine de la communication, Imani décide de transformer son rêve de petite fille en vision : Créer un magazine papier et digital qui deviendrait l'accessoire indispensable des femmes qui veulent conquérir le monde. Le but ? Inspirer et accompagner les femmes dans la réalisation de leurs rêves, et dans leur propre cheminement personnel.

Pas encore de commentaires

Laisse un com!

Ton adresse email ne sera pas publiée.